Ville de Palaiseau

Logo de la ville de Palaiseau

Hommage à Henri Lazarini

Une figure de la vie culturelle locale s’en est allée... Le metteur en scène palaisien Henri Lazarini, fondateur du théâtre La Mare au Diable, nous a quittés le 20 juillet à l’âge de 82 ans.

Henri Lazarini

D’origine corse et issu d’un milieu modeste, Henri Lazarini passe sa jeunesse à Marseille avant de monter à Paris pour sa passion de l’art dramatique. Il est vite engagé dans la troupe du Palais Royal où il joue La Dame de chez Maxim’s avec Zizi Jeanmaire.

Il crée en 1962 le Festival d’art dramatique de la Haute Auvergne au Château de Pesteil, où Jean Cocteau tourna les extérieurs de son film L’Eternel Retour. Dès 1968, il crée la compagnie d’art dramatique Théâtre 91 à Palaiseau, qu’il veut intergénérationnelle. « Beaucoup de lycéens de Péguy rejoignent la troupe, mais aussi des élus, des enseignants, des mères au foyer », explique sa fille Frédérique à qui il a communiqué sa passion.

Henri Lazarini monte une à deux pièces par an, Pierre Gilles signe tous ses décors. De 1983 à 1985, il est professeur d’art dramatique au Lycée français de New-York et fait venir la troupe palaisienne pour un spectacle consacré à Prévert.

Il cherche ensuite à ouvrir un lieu à la fois culturel et festif : c’est la naissance à Palaiseau en 1986 du Théâtre La Mare au Diable. Depuis 15 ans, il en a confié la direction artistique à sa fille Frédérique Lazarini, avec qui il a toujours collaboré de façon très complice. En 1992 suit la création du Théâtre La Mare au Diable-Rive Gauche.

Il enchaîne les créations tout au long de sa vie, mettant en scène les plus grands auteurs : Molière, Hugo, Shakespeare, Courteline, Guitry, Anouilh, Pagnol, Woody Allen… Sa pièce Cyrano de Bergerac sera notamment interprétée par Patrick Préjean, nominé aux Molières.

"Chacun garde en tête l’image d’un homme de théâtre humble, chaleureux et convivial, qui a donné sa chance à de nombreux jeunes comédiens et qui mettait un point d’honneur à accueillir lui-même son public tous les soirs", souligne le maire Grégoire de Lasteyrie.

La municipalité lui rend hommage et exprime ses sincères condoléances à sa famille et à tous ceux qui l’ont côtoyé durant toutes ces années.